Weekly Ismo – 13 Juin 2022

Retour au blog

Les chiffres de la semaine

  • Le MSCI World recule fortement : -5%.
  • Les taux sont en nette hausse : 3,16% pour le 10 ans US, 1,5% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières progressent. Le pétrole à 120$/bl.
  • Le Bitcoin est inchangé à 29 000$.
  • Le dollar progresse à 1,07$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, rebondit à 28.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 10 Juin 2022.

La hausse de l’inflation américaine fait déraper les marchés

La confiance des investisseurs a été ébranlée cette semaine par la reprise de l’inflation aux US alors que tout le monde s’attendait à une pause. Les niveaux atteints s’approchent dangereusement de la barre des 10%. Les banques centrales sont sous pression et vont continuer à monter les taux pour au moins ramener les anticipations d’inflation à moyen terme sur des niveaux plus proches de leurs objectifs. De son côté la BCE a révisé ses prévisions d’inflation à la hausse par rapport à ce qu’elle prévoyait en mars. Elle ne voit plus l’inflation revenir vers l’objectif en 2024. Elle s’est installée durablement.

La BCE annonce la couleur

Ce jeudi, la BCE a présenté les mesures qu’elle compte prendre pour s’attaquer à l’inflation : hausse des taux de 0,25% en juillet, puis hausse à tous les meetings d’ici la fin de l’année. Le programme d’achat d’obligations s’arrêtera le 1er juillet. En revanche la Présidente n’a pas donné d’information sur la fragmentation de la dette européenne qui provoque notamment l’envolée des taux italiens.

Les taux montent partout

Les banques centrales de l’Inde, d’Australie et du Chili ont appuyé sur la détente cette semaine. L’inflation est mondiale. Elle atteint même 75% (!) en Turquie.

Les organismes internationaux baissent leurs prévisions de croissance

La Banque mondiale n’espère plus que 2,9% contre 4,1% en juin pour la croissance mondiale. C’est en ligne avec l’OCDE qui abaisse ses prévisions de 4,5% à 3%. La croissance ralentit mais, bon, on s’en doutait.

La SEC envisage de changer les règles du trading

Comme expliqué dans « Le billet d’humeur de Philippe » du mois de juin, le patron de l’organe de régulation des marchés américains va proposer de changer les règles qui régissent les ordres en bourse des particuliers. L’objectif est de supprimer la distorsion qui existe entre le traitement de ces ordres et ceux des autres agents du marché. L’industrie s’y oppose évidemment arguant que cela pourrait provoquer la hausse des frais de transactions. C’est surtout leur business qui est en jeu.

La banque du Japon s’inquiète de la faiblesse du Yen

Dans un rare communiqué commun, la banque du Japon et le gouvernement s’inquiète de la baisse de la devise ces derniers mois. C’est un revirement total de position. Comme évoqué dans un précédent weekly, attention au yen dont la dépréciation est causée par le maintien de la politique taux zéro. La banque du Japon pourrait intervenir, pour la première fois depuis 1998 pour soutenir sa devise. Mais sans l’accord et l’appui du G7, c’est un peu mission impossible.

Hausse des minimas sociaux en France

Pour aider les plus faibles, le gouvernement pourrait monter les minimas sociaux de 4%. Le coup de pouce devrait être étendu aux pensions de retraite de base. Il faut néanmoins attendre le passage des élections législatives pour en avoir la confirmation.

Calendrier de la semaine

Principaux chiffres macroéconomiques qui peuvent faire bouger les marchés cette semaine

Capture d’écran 2022-06-14 à 12.16.50