Weekly Ismo – 4 Avril 2022

Retour au blog

Conseils du mois d’avril

Que faire pour optimiser votre investissement avec Ismo ?

  • Conserver un horizon d’investissement à long terme : le temps est l’ennemi du risque.
  • Investir de manière diversifiée sur tous les marchés.
  • Garder le cap, ne pas sur-réagir. Les périodes de hausses succèdent à des périodes de baisse : il est essentiel de conserver un rythme d’investissement stable et régulier. Cela permet de lisser les points d’entrée sur les marchés financiers et ainsi d’amortir les fluctuations à court terme.

Les chiffres de la semaine

  • Le MSCI World poursuit son rebond : 0,5%.
  • Les taux baissent légèrement encore : 2,39% pour le 10 ans US, 0,56% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières reculent nettement. Le pétrole à 99$/bl.
  • Le Bitcoin progresse à nouveau de 9% à 46 000$.
  • Le dollar est stable à 1,10$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, redescend à 20.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 1er avril 2022.

Des pourparlers pour stopper les combats ?

La Russie affirme qu’elle va réduire ses attaques sur l’Ukraine alors que des négociations se poursuivent à Istanbul pour une trêve humanitaire. Moscou annonce qu’elle va réduire son activité militaire dans la région de la capitale Kiev. Par ailleurs, le contrôle de la centrale de Tchernobyl a été rendu à l’Ukraine selon l’Agence pour l’Énergie Atomique. Enfin, la Russie estime que la première phase de ses opérations est terminée et qu’elle va se concentrer sur le Donbass. Cette annonce est surprenante car elle signifie que les objectifs de l’invasion pourraient être revus à la baisse. Maintenant, rien ne dit qu’il ne s’agit pas simplement de désinformation tactique de la part des Russes.

Le coût de la vie s’envole en Europe

On s’en doutait mais à cause de la guerre, l’inflation poursuit sa progression en Europe. Elle ressort à 7,5% en mars après avoir atteint 5,9% en février. Il s’agit de niveaux qu’on avait plus vus depuis la crise pétrolière des années 70.

La courbe des taux s’inverse aux US

On parle d’inversion quand les taux à 2 ans sont plus élevés que les taux à 10 ans. C’est souvent le signe d’une récession à venir. Les investisseurs ne croient pas que la FED soit en mesure de faire baisser l’inflation sans provoquer une récession. Ce fut le cas au début des années 80 quand Paul Volcker avait monté les taux jusqu’à 11% pour faire baisser l’inflation. S’en était alors suivi une récession brutale.

Premier trimestre de baisse pour les marchés depuis 2 ans

Lors du premier trimestre le MSCI World a perdu 5,2%. C’est une première depuis 2020 et la crise du Covid. Si on exclut cette crise, il faut remonter à 2009 pour voir les marchés en recul sur la même période de l’année.

Poutine met la pression sur le gaz

La Russie met la pression sur les acheteurs de gaz. Vladimir Poutine demande que les pays inamicaux (donc nous) paient la facture en rouble et ce, dès vendredi ou alors l’approvisionnement sera coupé. Il nous est techniquement impossible de mobiliser du rouble. A voir si la Russie mettra ses menaces à exécution ou si une solution de contournement est trouvée.

L’activité manufacturière en baisse en Chine

L’activité manufacturière est en recul en Chine. Elle est directement impactée par le ralentissement de l’économie mondiale mais aussi par sa gestion de la crise du Covid, alors que l’épidémie rebondit dans le pays amenant les autorités à durcir les mesures antiépidémiques dans plusieurs grandes métropoles.

Le Yen s’enfonce

Le yen s’effondre après l’intervention de la Banque du Japon pour empêcher les taux longs de monter. La devise pâtit de l’écart grandissant entre sa politique monétaire et celles des autres pays développés qui voient les rendements obligataires s’envoler. La faiblesse du yen est à suivre.