Weekly Ismo – 31 octobre 2022

Retour au blog

  • Le MSCI World rebondit nettement : +4%.
  • Les taux reculent fortement : 4.01% pour le 10 ans US, 2.09% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières progressent, le pétrole à 88$/bl.
  • Le Bitcoin monte à 21 000$.
  • Le dollar recul encore à 0.99$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix redescend à 26.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 28 octobre 2022.

Les marchés ont rebondi après que plusieurs banques centrales ont ralenti le rythme de hausse des taux et ce, malgré le plongeon des méga-caps de la techno américaine.

Les banques centrales lèvent le pied

Ce fut d’abord la banque centrale d’Australie qui a surpris en début de semaine en montant les taux, mais moins que prévu. Ce fut ensuite le tour de celle du Canada. Enfin, même si la BCE a délivré une hausse de 0.75% comme attendu, sa présidente Christine Lagarde a surpris tout le monde en annonçant qu’une bonne partie de la hausse était faite compte tenu de la récession qui arrive. Il reste à voir ce que décidera la Fed, mais il se pourrait bien qu’elle aussi infléchisse sa stratégie avant la fin de l’année si les données macroéconomiques continuent de s’effondrer.

Les valeurs de la techno américaines plongent

Microsoft, Amazon, Alphabet (parent de Google) ont tous plongés après l’annonce de résultats décevants et des perspectives inquiétantes pour les mois à venir. Mais c’est surtout Meta (parent de Facebook) qui a le plus souffert perdant plus de 20%, soit une baisse de 70% en un an. Les investisseurs s’inquiètent des investissements colossaux de l’entreprise dans le Métavers sans véritable retour pour l’instant. Les marchés américains ont malgré tout progressé, les valeurs de l’énergie ayant surfé sur l’annonces de résultats records.ancer son discours dans les semaines à venir.

L’inflation continue de progresser en Europe

Rien n’y fait pour l’instant. Les chiffres préliminaires d’octobre sont mauvais. L’inflation harmonisée atteint 11.6% en Allemagne, 12.8% en Italie et 7.1% en France qui possède l’un des taux les plus bas de la zone. Ces chiffres, couplés à des PMI en net recul dépeigne une situation bien morose pour le continent.

La banque du Japon ne change rien

La banque du Japon a encore passé son tour. Son gouverneur Haruhiko Kuroda a même averti les investisseurs de ne pas compter sur un changement de politique à moyen terme. Elle a cependant dû puiser dans ses réserves de change pour défendre à plusieurs reprise le niveau de 150 ¥/$.

La fin des moteurs à combustion dans l’Union Européenne dès 2035 ?

L’Union Européenne a annoncé cette décision cette semaine. C’est dans 12 ans. Autant dire que c’est pour demain. Les constructeurs automobiles sont pour le moins circonspects. Au-delà de l’effet d’annonce, personne ne sait quelles seront les sources de financement d’une telle décision qui implique des investissements colossaux.

Les marchés applaudissent l’arrivée du nouveau Premier Ministre anglais

Mardi, Rishi Sunak a été nommé premier ministre du Royaume-Uni. Il est perçu comme ayant une approche en matière de fiscalité bien plus raisonnable que son éphémère prédécesseur. Depuis, le rendement des obligations à 30 ans est passé de 5% à 3.5% et la livre a rebondi de 1.03 à 1.15 contre dollar.

Xi Pour un troisième mandat

Le congrès National du Parti communiste chinois s’est achevé avec la nomination de Xi Jinping pour un troisième mandat, une première historique. Il a pu mettre des fidèles aux postes clés du Politburo cimentant ainsi son emprise sur le pouvoir dans une économie fléchissant. Les marchés craignent que cette nouvelle équipe soit moins concernée par l’économie et les marchés. La sanction ne s’est pas fait attendre avec une baisse de près de 10% des indices sur la semaine.

Calendrier de la semaine

Les principaux chiffres macroéconomiques qui peuvent faire bouger les marchés cette semaine.

  • L’inflation en Zone Euro pour le mois d’octobre devrait dépasser 10% sur un an.
  • La croissance en Zone Euro pour le troisième trimestre attendue légèrement positive.
  • L’indice ISM du climat des affaires aux US devrait confirmer le ralentissement économique.
  • La réunion de la Fed devrait monter les taux de 0.75%.
  • Les chiffres de l’emploi aux US devraient rester forts.

Philippe de Gouville
CEO et co-fondateur d’Ismo

Philippe vous propose chaque semaine son analyse de l’actualité des marchés financiers sur le blog Ismo. Retrouvez ses précédentes analyses dans la catégorie Actualités du blog.