Weekly Ismo – 27 Juin 2022

Retour au blog

  • Le MSCI World rebondit nettement : +4,8%.
  • Les taux sont encore en baisse : 3,14% pour le 10 ans US, 1,44% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières reculent. Le pétrole est à 108$/bl.
  • Le Bitcoin se stabilise à 21 000$.
  • Le dollar est stable à 1,05$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, baisse à 27.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 24 Juin 2022.

La tension sur les taux et les matières premières diminue

Les signes d’un ralentissement économique global s’accumulent. Les PMI, indicateurs du climat économique, sont au plus bas depuis la pandémie aux US et en Europe. A la publication de ces chiffres, les taux d’intérêts et les matières premières ont nettement reculé. Les spécialistes estiment qu’il y a maintenant une chance sur deux d’avoir une récession. Le président de la Fed a d’ailleurs admis que le risque était réel mais que sa priorité était toujours de ramener l’inflation sur des niveaux acceptables.

L’Allemagne s’apprête à rationner le gaz

Il semble de plus en plus évident que la Russie va fermer le robinet du gaz à destination de l’Europe. Plusieurs pays n’en reçoivent déjà plus et l’Allemagne se prépare à la pénurie car les stocks ne sont pas suffisants pour faire face à un hiver rigoureux. En France, les entreprises TotalEnergies et Engie appellent les Français à réduire leur consommation d’essence, là aussi dans l’espoir d’éviter une pénurie cet hiver.

Candidature de l’Ukraine et de la Moldavie à l’Union Européenne

Les dirigeants de l’UE ont formellement accepté les candidatures à l’adhésion de l‘Ukraine et de la Moldavie. Mais on le sait, le processus sera long. Les deux pays vont devoir mettre en place des réformes structurelles profondes avant d’y arriver.

Le parti du Président Macron n’a pas la majorité à l’Assemblée

Le parti du pouvoir en place a perdu les élections législatives. C’est la première fois depuis la création de la 5ème République qu’un Président nouvellement élu n’obtient pas la majorité à l’Assemblée nationale pour mettre en place la politique pour laquelle il a été élu. On peut craindre le blocage politique dans le pays étant donné que les premières tentatives pour former une coalition ont échoué. 

La Banque du Japon fait tapis

La Banque du Japon a dépensé l’équivalent de 80 milliards d’euros pour acheter des obligations de l’état japonais pour maintenir les taux 10 ans à 0,25% provoquant encore l’affaiblissement du yen. Par ailleurs, la manipulation permanente des marchés par la banque a fini par le tuer : il n’y a pratiquement plus aucune opération sur la dette japonaise.  Par ailleurs, on assiste à une révolution : l’inflation progresse dans l’archipel (2,5% !) ce qui devrait mettre un terme à près d’un demi-siècle de lutte contre la déflation.

Les prix de l’immobilier résistent en France au premier trimestre

+0,7% dans le neuf et +1,5% dans l’ancien. L’immobilier résiste pour l’instant à la hausse de l’inflation et de celles des taux d’emprunt. Dans les mois qui viennent on peut tout de même être inquiet pour la suite compte tenu du resserrement du crédit et de la baisse du nombre de transactions (-15% selon la FNAIM).

Calendrier de la semaine

Les principaux chiffres macroéconomiques qui peuvent faire bouger les marchés cette semaine :

Philippe de Gouville
CEO et co-fondateur d’Ismo

Philippe vous propose chaque semaine son analyse de l’actualité des marchés financiers sur le blog Ismo. Retrouvez ses précédentes analyses dans la catégorie Actualités du blog.