Weekly Ismo – 24 Septembre 2021

  • Le MSCI World recule encore de 0.5%.
  • Les taux remontent : 1,45% pour le 10 ans US, -0,25% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières sont en hausse. Le pétrole à 73$/bl.
  • Le Bitcoin finit à 43 000$, en baisse de près de 10%.
  • Le dollar est stable autour de 1,17$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, recule sous la barre des 20 à 18.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 24 Septembre 2021.

Semaine difficile pour les cryptos

Le Bitcoin a chuté de près de 10%. En début de semaine, son prix avait déjà commencé à baisser avec les actions, avant de rebondir. Mais vendredi, la banque centrale de Chine a annoncé qu’elle rendait illégales toutes les activités liées aux cryptomonnaies. C’est le premier pays à reprendre clairement le contrôle en allant au-delà de simples déclarations.

Evergrande au bord de l’effondrement

Les autorités chinoises ont averti les représentants locaux de se préparer à la chute du conglomérat Evergrande, endetté à hauteur de 300 milliards de dollars. Ce chiffre a de quoi donner le vertige. Le gouvernement s’attend donc à une tempête et devra intervenir en dernier ressort pour éviter la contagion à l’ensemble de l’économie.

Le prix du gaz explose en Europe

La hausse prix du gaz de ces derniers mois est due à la forte hausse de la demande en Asie après la crise du Covid. Cette hausse provoque une baisse de l’approvisionnement en Europe, allant jusqu’à la pénurie totale dans certains secteurs. La Norvège a accepté d’augmenter ses exportations vers l’Europe de 2% pour aider à gérer la situation.

Merkel s’en va, la fin d’une époque

Une page se tourne avec le départ d’Angela Merkel. L’écart dans les sondages entre les deux prétendants à sa succession se resserre. Le candidat du SPD reste en tête de 3% devant celui des Conservateurs.

Livret A : le taux ne bouge pas

Avoir de l’épargne de précaution coûte de plus en plus cher. Le gouvernement a décidé de laisser le taux du livret A à 0.50% alors que l’inflation s’emballe. Les taux réels (différence entre le taux de rémunération et le taux d’inflation) est proche de -2% et risque encore de baisser. Il en « coûte » donc près de 2% de laisser dormir son argent sur le Livret A. La décision du gouvernement est motivée par la volonté de voir l’épargne des Français s’orienter vers le financement de l’économie.