Weekly Ismo – 23 mai 2022

Retour au blog

Chers lecteurs,

Comme chaque semaine, Ismo décrypte pour vous l’actualité qui impacte les marchés financiers.

Bonne lecture !

Les chiffres de la semaine

  • Le MSCI World recule encore : -1,10%.
  • Les taux reculent : 2,79% pour le 10 ans US, 0,94% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières progressent. Le pétrole à 110$/bl.
  • Le Bitcoin est inchangé à 29 000$.
  • Le dollar baisse à 1,05$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, se stabilise à 29.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 20 mai 2022.

La baisse des actions se propage au crédit

Encore une semaine de baisse pour les marchés malgré plusieurs tentatives de rebond. Les obligations d’entreprises commencent à refléter le risque de contraction de l’économie. Les spreads de crédit s’écartent à mesure que les investisseurs réduisent leurs expositions aux actifs risqués. Le Président de la Fed affirme que la lutte contre l’inflation est essentielle même si cela se fait au détriment de l’économie.

La Chine essaie de relancer la machine

L’économie chinoise tourne au ralenti. La production industrielle et la consommation des ménages sont directement impactées par les confinements. Le gouvernement tente de supporter le secteur immobilier en baissant le taux d’emprunt à 5 ans, référence pour les prêts immobilier.

La Turquie s’oppose à l’élargissement de l’OTAN

Le Président Erdogan refuse de voir la Finlande et la Suède enter dans l’alliance. La Russie, en réaction à la demande d’adhésion, va déplacer des troupes le long de sa frontière commune avec la Finlande et a coupé l’approvisionnement en gaz du pays. Parallèlement, le Sénat américain a approuvé le programme d’aide à l’Ukraine de 40 milliards de dollars. Il s’agit de la plus forte contribution d’un pays à l’Ukraine, et de loin.

Les cryptos se stabilisent

C’est le retour au calme sur les cryptos après la semaine de tourmente sur le stablecoin algorithmique TerraUSD et sa cryptodevise associée Luna. Cette crise a vu les deux produits pratiquement disparaitre provoquant des pertes considérables chez leurs détenteurs. Rappelons que les marchés des cryptos ne sont pas régulés. Ils peuvent faire l’objet de manipulations. Ce qui est interdit sur les marchés réglementés ne l’est pas sur les cryptos. La taille de ces marchés est maintenant telle que le risque systémique existe. Les banques centrales ne le tolèreront plus très longtemps.