Weekly Ismo – 23 juillet 2021

  • Le MSCI World qui progresse de 1,13%, finit la semaine au plus haut historique.
  • Les taux sont encore en baisse : 1,28% pour le 10 ans US, -0,42% pour le 10 ans allemand !
  • Les matières premières sont en hausse. Le pétrole est stable à 72$/bl.
  • Le Bitcoin gagne près de 7% à 33 500$.
  • Le dollar est stable à 1,18 soit 1€ = 1,18$.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, est en recul à 17.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 23 juillet 2021.

Au diable le Delta !

La panique n’aura duré que quelques heures. En début de semaine, les investisseurs, effrayés par la hausse des cas de Covid-19 à travers le monde, ont vendu. Le spectre de 2020 allait-il resurgir ? Pas encore messieurs dames ! Les marchés ont rebondi violemment pour finir encore une fois en hausse. Car contrairement à 2020, on peut aujourd’hui se défendre avec des vaccins semblent-ils efficaces contre toutes les formes. Attention, les volumes sont faibles sur les marchés dans cette période estivale : les gros n’ont pas bougé.

Les résultats des entreprises américaines meilleurs que prévus

La saison des résultats bas son plein outre-manche. Les résultats progressent de manière spectaculaire : 74% de hausse ! Attention cependant, ce chiffre compare la progression des résultats par rapport à la première vague de la pandémie. Malgré tout, les entreprises ont décidé de remettre en route les programmes de rachats de leurs propres actions. Et massivement (+35%). C’est encore un soutien important pour les marchés.

Les planètes s’alignent en Europe

Selon la BCE, les taux vont rester bas et la croissance va accélérer. Les derniers chiffres économiques lui donne plutôt raison : le PMI a atteint 60 en juillet, soit le plus haut niveau depuis 2000. Espérons que, ni le Covid-19, ni les nouvelles frictions avec le Royaume-Uni qui veut déjà renégocier certaines parties de l’accord sur le Brexit, ne viendront nous mettre des bâtons dans les roues.

La ruée vers les fonds d’investissement

Selon Morningstar, société spécialisée dans l’analyse des données des fonds d’investissement, comme les fonds Ismo, 772 milliards de dollars ont été investis au premier semestre, soit 2 fois plus que le précédent record. Comme vous, beaucoup réallouent une partie de leur épargne vers des placements à long terme plus rémunérateurs que les placements sur des produits de taux (livrets, obligations, contrats en euros, …).

En 2021, rien de change, on empile toujours les frais

Le rapport du conseil Consultatif du Secteur Financier (CCSF), publié le 20 juillet, dénonce un empilement des frais sur les PER similaire à celui sur l’assurance-vie. La moyenne des frais prélevés sur les unités de compte oscille entre 2,10% et 3,10%, soit entre 20% et 30% sur 8 ans. D’ailleurs, les 9 contrats d’assurance-vie les plus souscrits en 2020 sont ceux qui facturent le plus de frais. Avec Ismo, c’est 0,5% par an plus 0,25% en moyenne sur les ETFs.