Weekly Ismo – 14 février 2022

Retour au blog

Chers lecteurs,

Comme chaque semaine, Ismo décrypte pour vous l’actualité qui impacte les marchés financiers.

Bonne lecture !

Les actions chutent encore

L’inflation et les risques géopolitiques ont encore une fois entrainé les marchés vers le bas. A contre-courant les marchés chinois et émergents ont progressé. En effet, la Chine est un des rares pays ayant encore une politique monétaire de soutien à l’économie et beaucoup de pays émergents, en tant que producteur, profitent de la hausse des matières premières.

Les chiffres de la semaine

  • Le MSCI World recule : -0,44%.
  • Les taux grimpent : 1,92% pour le 10 ans US, +0,21% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières sont en hausse. Le pétrole à 93$/bl.
  • Le Bitcoin gagne 2% et passe à 42 500$.
  • Le dollar recule à 1,14$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, s’envole à 27

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 11 février 2022.

Les banques centrales « derrière la courbe »

L’inflation continuant à progresser, les investisseurs anticipent des actions de plus en plus agressives des banques centrales pour inverser la tendance. Aux US on parle d’une hausse de 0,5% dès mars, suivie de hausses systématiques d’au moins 0,25% à tous les meetings suivants. En Europe, les anticipations prévoient la fin des taux négatifs avant la fin de l’année. Les banques centrales sont « derrière la courbe ». Cette expression signifie qu’elles n’ont pas anticipé l’inflation et qu’elles doivent maintenant adopter une politique de rattrapage agressive. Malheureusement, l’histoire nous a montré que tout cela finira probablement, à terme, par une récession.

Les marchés obligataires sous pression

L’inflation et les hausses de taux à venir font remonter partout les rendements des obligations à long terme, provoquant la chute de leurs cours. Les obligations américaines ont connu une semaine noire avec des rendements à 10 ans qui ont bondi jeudi au-dessus de 2%. Les taux en Europe ont aussi subi des mouvements exceptionnels à la hausse. Toute la courbe allemande au-delàs de 5 ans est positive. Les taux italiens sont passés de 1,33% à 1,94% en 3 semaines. Enfin, la Banque du Japon a annoncé qu’elle est prête à acheter toutes les obligations du marché pour empêcher le taux à 10 ans de franchir les 0,25%.

L’Ukraine bientôt envahie ?

La Russie continue d’amasser des troupes à la frontière et procède à des « manœuvres » militaires en Biélorussie. Les tentatives de conciliation diplomatique semblent échouer les unes après les autres. La guerre se rapproche provoquant l’envolée du pétrole. Une nouvelle guerre aux portes de l’Europe pèsera à coup sûr sur les marchés européens.