Weekly Ismo – 12 septembre 2022

Retour au blog

  • Le MSCI World rebondit : +3.01%.
  • Les taux sont encore en hausse : 3.32% pour le 10 ans US, 1.70% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières sont stables, le pétrole à 87$/bl.
  • Le Bitcoin remonte à 21 000$.
  • Le dollar reste à la parité à 1.00$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix redescend à 23.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 09 septembre 2022.

Les marchés ont mis fin à trois semaines consécutives de baisse grâce à la baisse du pétrole qui rassure quelque peu sur l’inflation. Malgré tout, ils ont rendu la moitié des gains accumulés lors du rallye de juillet-août.es marchés sont en baisse mais finissent au-dessus de leur plus bas après la publication des chiffres du chômage américain.

La BCE frappe fort

Avec 9.1% d’inflation, la BCE n’avait pas d’autre choix que celui d’une action forte. Les taux passent donc de 0% à 0.75%. Plus important, la Présidente de la banque a prévenu que d’autres hausses de ce type étaient à prévoir pour ramener l’inflation progressivement vers l’objectif à long terme probablement en 2024.

La Fed affirme que le travail n’est pas terminé

Le Président de la Fed insiste sur le fait que l’inflation à long terme est toujours trop élevée. Il craint une auto-réalisation des anticipations et ne souhaite donc pas modifier la politique monétaire pour l’instant. On peut donc s’attendre à une nouvelle hausse des taux de 0.75% en septembre.

En Chine, la politique zéro-covid s’étend

Le gouvernement a mis en place des confinements complets ou partiels dans 49 villes affectant près de 300 millions de personnes et une large partie de l’économie. Le gouvernement tente de freiner la glissade du yuan en réduisant le ratio des réserves obligatoires.

La glissade du yen s’accélère

Le dollar atteint 145 yens, un plus haut de 24 ans. Le yen n’en finit plus de glisser à cause de l’écart de taux dû à des choix de politiques monétaires diamétralement opposées. La banque centrale du Japon et le gouvernement tirent le signal d’alarme mais la dette publique est tellement importante que le moindre mouvement sur les taux pourrait avoir des conséquences dramatiques sur le marché obligataire nippon.

De plus en plus de politiques de soutien énergétique

La grogne monte. Les consommateurs supportent de moins en moins la hausse des factures énergétiques. Partout en Europe des mouvements sociaux s’organisent pour demander aux pouvoirs publics d’agir. En France, le bouclier énergétique a été mis en place et a déjà coûté plus de 25 milliards d’euros. Au UK, la Première Ministre fraîchement nommée propose un plan de 150 milliards de livres pour plafonner la facture des ménages et des entreprises.

Quand l’immobilier va tout va ?

On ne l’avait pas vu venir celle-là. Le marché immobilier parisien est resté hyper dynamique au premier semestre avec une hausse de 19% du nombre de transactions. Elles sont au plus haut depuis 20 ans. Les prix sont aussi en hausse de près de 4% sur un an. Voilà qui déjoue toutes les prévisions faites en début d’année compte tenu du durcissement des conditions de financement. Une des explications vient de la chute de l’euro qui a permis aux étrangers d’acheter à Paris.

Calendrier de la semaine

Les principaux chiffres macroéconomiques qui peuvent faire bouger les marchés cette semaine.

  • L’indice ZEW du climat des affaires attendu en baisse et au plus bas depuis la pandémie.
  • L’inflation aux US et au Royaume-Uni pour le mois d’août devrait donner la tendance des marchés pour la semaine.

Philippe de Gouville
CEO et co-fondateur d’Ismo

Philippe vous propose chaque semaine son analyse de l’actualité des marchés financiers sur le blog Ismo. Retrouvez ses précédentes analyses dans la catégorie Actualités du blog.