Weekly Ismo – 11 Juillet 2022

Retour au blog

  • Le MSCI World progresse : +1,74%.
  • Les taux sont en hausse : 3,10% pour le 10 ans US, 1,35% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières reculent. Le pétrole à 105$/bl.
  • Le Bitcoin en hausse à 22 000$.
  • Le dollar est en hausse à 1,02$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix, baisse à 25.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 08 Juillet 2022.

Les marchés rebondissent grâce à la baisse des pressions inflationnistes

Les prix des matières premières ont nettement reculé. Le pétrole est même passé brièvement sous la barre des 100$/bl. Des signes avant-coureurs de stabilisation de l’inflation apparaissent aussi dans certains secteurs comme l’immobilier et les véhicules d’occasion. Les investisseurs s’inquiètent plus des risques de récession que de la hausse des prix. Le risque est plus fort sur l’économie européenne où l’utilisation du gaz comme arme menace de saper l’économie allemande. Les indices PMI baissent en Europe. La composante liée au secteur des services est même au plus bas depuis 16 mois.

L’inversion de la courbe des taux

C’est un indicateur de récession anticipé. En général, les taux courts sont plus bas que les taux longs. Cela reflète la prime de risque à prêter sur un horizon de temps plus long. Mais dans la courbe des taux on trouve aussi les anticipations de taux. Si les taux longs passent en dessous des taux courts, c’est le signe de baisses des taux à venir par les banques centrales et donc de récession : elles baissent les taux pour soutenir l’économie. L’indicateur préféré des investisseurs est la différence entre le taux à 10 ans et celui à 2 ans. En Europe, ce « spread » est positif car la BCE n’a pas encore commencé à monter les taux. Mais aux US, ce « spread » est maintenant négatif, signe que pour les investisseurs la récession est très probable à moyen terme.

Bye-bye Boris

Le « Prime Minister » anglais a été obligé de démissionner après la défection d’un tiers de son gouvernement et du vote de défiance des membres de son propre parti Conservateur. Son intégrité et son caractère sont clairement mis en cause. Il restera dans l’Histoire comme celui qui aura mis en place le Brexit.

Le FMI voit le risque de récession mondiale monter

La Directrice de l’Institut, Kristalina Georgieva, estime que les risques pour l’économie mondiale ont beaucoup progressé ces trois derniers mois. Sans surprise, elle cite pêle-mêle la hausse des taux, l’inflation, le ralentissement économique en Chine et les sanctions contre la Russie. On attend avec impatience ses prévisions pour la fin de l’année … à la baisse.

La France nationalise EDF

Pour un Président libéral, l’ironie de la situation peut faire sourire. Le gouvernement a pris cette décision pour mieux gérer la transition énergétique, mais aussi la dette colossale de l’entreprise. Il est aussi possible que le gouvernement veuille reprendre la main sachant que la moitié du parc nucléaire est à l’arrêt. Rappelons que le gouvernement possède déjà 84% de son capital.

Le parlement vote l’inclusion du gaz et du nucléaire dans les énergies vertes

Quand la realpolitik prend le dessus. Le parlement a voté l’autorisation d’inclure ces deux énergies dans la catégorie « investissement durable ». On va donc retrouver EDF et Engie dans les indices ESG. Compte tenu de la crise actuelle, il ne pouvait guère en être autrement. Il faut bien pouvoir se chauffer cet hiver et recharger sa Zoé 🙂 . D’ailleurs la France va rouvrir la centrale à Charbon de Saint-Avold, fermée le 31 mars car jugée trop polluante.

Les crypto monnaies entrainent les NFT dans leur chute

Le volume des échanges sur les NFT s’est effondré de 95% entre janvier et juin, passant de 17 milliards à 1 milliard de dollars. De plus, les prix des parcelles sur les métavers les plus connus sont également en baisse de plus de 50%. Il est vrai que le piratage du bridge de la blockchain Harmony n’a pas aidé. Le butin ? Pas moins de 100 millions de dollars. Il y a des failles de sécurité partout.

Revalorisation de l’assurance chômage

Après les retraites et le point d’indice des fonctionnaires, les allocations d’assurance-chômage sont revalorisées de 2,9% à compter de vendredi 1er juillet pour plus de 2 millions de personnes. L’objectif est de lutter contre l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat. Mais avec cette hausse on est loin du compte.

Philippe de Gouville
CEO et co-fondateur d’Ismo

Philippe vous propose chaque semaine son analyse de l’actualité des marchés financiers sur le blog Ismo. Retrouvez ses précédentes analyses dans la catégorie Actualités du blog.