Weekly Ismo – 10 octobre 2022

Retour au blog

  • Le MSCI World rebondit : +1,7%.
  • Les taux sont toujours en hausse : 3,89% pour le 10 ans US, 2,20% pour le 10 ans allemand.
  • Les matières premières remontent, le pétrole à 92$/bl.
  • Le Bitcoin reste à 19 000$.
  • Le dollar en légère hausse à 0,97$/€.
  • La volatilité, mesurée par le Vix est stable à 31.

Ces chiffres sont actualisés à la clôture des marchés du vendredi 07 octobre 2022.

La résilience de l’emploi américain et la décision de l’OPEP+ de réduire drastiquement la production de pétrole ont quelque peu douché les espoirs des investisseurs après le fort rebond des marchés du début de semaine.

Le taux de chômage recule aux US

Le nombre des offres d’emploi a pourtant chuté de plus d’un million en août. Mais il y en a toujours plus que de personnes au chômage (!) dont le taux recule à 3,5%. Même si l’emploi est impacté avec un certain retard par les hausses de taux, rien dans ce rapport ne poussera la Fed à modifier sa politique monétaire. Bien au contraire en fait, car avec un marché de l’emploi aussi serré, les salaires progressent de 5% en un an.

L’OPEP+ réduit la production de pétrole

Les membres du cartel se sont mis d’accord pour une réduction de 2 millions de barils prétextant un recul de la demande avec le ralentissement de l’économie mondiale en cours. A cette annonce, le pétrole s’est envolé et se rapproche à nouveau des 100$/bl. Cette décision s’oppose clairement au souhait de l’Occident. A tel point que les US n’excluent aucune mesure : tirer encore sur les réserves stratégiques, interdire toute exportation américaine ou encore retirer leur armée d’Arabie Saoudite et des Émirats ! Le gouvernement américain est très énervé par cette décision à l’approche des élections de mi-mandat et y voit aussi la main de la Russie. Une chose est sûre, l’Arabie Saoudite tente de se sortir de la dépendance exclusive des Américains.

La saison des résultats du troisième trimestre commence

L’effet du ralentissement économique devrait commencer à se faire sentir sur les résultats des entreprises. Ces dernières semaines les estimations ont été revues à la baisse de manière significative. Les spécialistes s’attendent à peine au maintien des résultats de l’année dernière.

La Corée du Nord tire des missiles balistiques au-dessus du Japon

La Corée du Nord bis repetita. L’armée a tiré un missile balistique qui est passé au-dessus du Japon, avant de s’abimer en mer, obligeant la population à se protéger en restant confinée.

Les ventes sur les obligations s’intensifient

Durant le troisième trimestre, les investisseurs ont accéléré leur désengagement des obligations. Ils en ont cédé pour plus de 175 milliards d’euros, soit le plus haut niveau depuis 20 ans. Les ventes d’obligations des pays émergents ont été très importantes avec plus de 80 milliards. La hausse des taux combinée à l’écartement des spreads de crédit ont fait perdre plus de 20% depuis son plus haut au Bloomberg Global Aggregate Bond index, l’indice des obligations du monde entier.

Le taux d’épargne des Français continue de baisser

La Banque de France vient de publier le taux d’épargne des Français au deuxième trimestre. Sans surprise, il est en baisse, passant ainsi de 16,3% à 15,1%. Ce taux reste cependant parmi le plus élevé d’Europe. Les Français doivent réorienter une partie de leurs revenus pour faire face à la montée de l’inflation.    

Calendrier de la semaine

Les principaux chiffres macroéconomiques qui peuvent faire bouger les marchés cette semaine.

  • L’inflation américaine pour septembre attendue en hausse sur le mois mais en baisse en glissement annuel.

Philippe de Gouville
CEO et co-fondateur d’Ismo

Philippe vous propose chaque semaine son analyse de l’actualité des marchés financiers sur le blog Ismo. Retrouvez ses précédentes analyses dans la catégorie Actualités du blog.