Pourquoi les obligations baissent quand les taux montent ?

Investir dans les obligations est tentant : elles sont réputées moins risquées que les actions. Des fonds diversifiés comme ceux d’Ismo, utilisent les obligations pour améliorer le couple rendement/risque des investissements.

La façon dont on estime la valeur d’une obligation est un peu compliquée et fait notamment appel à des notions de calcul actuariel. Même sans aller jusque-là, et même si vous n’allez probablement pas acheter une obligation directement, il est bon de comprendre comment elles fonctionnent et ce qui fait évoluer leur prix.

Pourquoi le prix des obligations change quand les taux changent ?

Quand les taux montent, le prix des obligations diminuent. A l’inverse, quand les taux baissent leur prix monte.

Contrairement aux actions, les obligations sont comme un prêt fait à un emprunteur, en général un état ou une entreprise, par l’investisseur qui détient l’obligation. Ainsi, vous allez recevoir périodiquement des coupons (ou intérêts) liés à ce prêt. Ils sont calculés avec un taux qui a été déterminé lors de la création (l’émission) de l’obligation. Lorsque l’obligation se termine (arrive à maturité), l’emprunteur rembourse le capital qu’il avait emprunté et l’obligation disparait.

Les obligations sont en compétition les unes avec les autres. Lorsque les taux montent, de nouvelles obligations sont émises. Et oui ! Les emprunteurs émettent des obligations tout le temps 😊. Ces obligations vont donc proposer des coupons plus élevés que celles qui avaient été émises lorsque les taux étaient plus bas. Le problème est que le coupon est fixé dans les termes de l’émission et il ne bouge plus. Il ne monte pas si les taux montent. Du coup, ces « vielles » obligations doivent s’adapter et leur prix à baisser pour que des acheteurs soient prêts à accepter cette ristourne en l’échange un coupon plus bas.

Quand on achète une obligation on « fige » le taux de rendement de l’investissement. Si on conserve le titre jusqu’à son remboursement final, le rendement sera exactement celui-là. Si les taux se mettent à monter, votre obligation baisse pour proposer un rendement en ligne avec les rendements plus élevés du moment.

image-valeur

Mais de combien les obligations baissent-elles ?

La réponse à cette question est complexe car le mouvement des prix des obligations n’est pas uniquement dirigé par les taux. Il y a d’autres paramètres à prendre en compte comme la qualité de l’émetteur (un émetteur pourri verra ses obligations baisser plus vite), la durée de l’emprunt, le nombre de coupons, … Retenez globalement la règle suivante : plus l’obligation est longue, plus sa sensibilité aux taux est importante. Une obligation à 10 ans bougera beaucoup plus qu’une obligation à 1 an pour le même mouvement de taux.

image-obligation

Dois-je acheter une obligation ?

Vous pouvez. Mais acheter une obligation, c’est un peu comme acheter une action. Il vaut mieux en acheter plusieurs ! Pour cela privilégiez des ETFs ou des fonds qui vont investir pour vous dans une large palette d’obligations : des émetteurs différents, des coupons différents, des maturités différentes. De la diversité quoi ! Avec Ismo, vous êtes exposés à plus de mille obligations du monde entier.

Doit-on investir dans les obligations quand les taux montent ?

Les taux d’intérêt changent en permanence. Leur niveau dépend d’une multitude de facteurs. Les principaux sont l’inflation, les taux directeurs, l’environnement économique et géopolitique, la qualité de l’emprunteur. Il est donc difficile de prévoir l’évolution des taux. S’il faut retenir une chose, c’est que les obligations apportent des revenus fixes et qu’elles apportent de la diversification dans un portefeuille d’actions. On peut les acheter pour l’une ou l’autre raison, ou les deux 😊