Le zoom marchés – Octobre 2021

Pourquoi les prix du gaz n’arrêtent-ils plus de monter ?

L’Europe doit faire face à une envolée sans précédent des prix de l’énergie. Cette hausse menace maintenant de faire dérailler la croissance économique post-Covid, d’impacter le pouvoir d’achat des ménages et de ternir l’image de la transition énergétique en cours. En Europe, les prix de gaz ont explosé de 360% en à peine un an !

Ducth_ttf_gas_futures_blog_octobre_21

L’Union Européenne sort peu à peu de sa dépendance historique aux énergies fossiles. Depuis 2020, le renouvelable est devenu la source la plus importante d’électricité. Mais la transition n’est pas suffisamment avancée pour pouvoir encaisser une telle envolée. Le gaz et le charbon représentent encore 35% de la production d’électricité. Les énergies fossiles sont marginales en France et dans les pays nordiques mais représentent encore 60% au Pays-Bas et en Pologne.

Afin de respecter leurs engagements en matière de sortie du charbon, beaucoup de pays ont opté pour le gaz en attendant la création de nouvelles sources d’énergie à base d’éoliennes et de panneaux solaires. Par ailleurs le gaz est aussi utilisé un peu partout pour le chauffage individuel et la cuisine. La réouverture des économies a provoqué une augmentation de la demande partout dans le monde a un moment où les stocks étaient bas, après un hiver plus rigoureux et un été trop chaud.

Cette hausse se répercute sur les consommateurs qui voient leurs factures de gaz monter significativement provoquant une hausse généralisée du mécontentement. Les gouvernements n’ont pas beaucoup d’autres solutions que d’aider les plus faibles car on ne voit pas trop comment l’Europe peut intervenir vu que les producteurs sont à l’extérieur de ses frontières. Le rôle de la Russie n’est d’ailleurs pas clair. Elle est soupçonnée d’organiser la pénurie via Gazprom pour faire enfin valider le gazoduc Nord Stream 2, opération fortement critiquée car elle perpétuerait la dépendance de l’Europe aux hydrocarbures et augmenterait l’influence de Poutine.
Il n’y a plus qu’à espérer un hiver clément et doux …

Philippe, co-fondateur et gérant d’Ismo