Et si l’audace financière était accessible à tous ?

audace-financiere-accessible-tous-blog

Pourquoi et comment inciter les Français à orienter leur épargne vers l'économie réelle ?

A un moment où les Français n’ont jamais autant épargné (le taux d’épargne des ménages atteindrait un niveau de 25% dans le prolongement de la crise sanitaire), les entreprises françaises sont confrontées à une augmentation sensible de leur taux d’endettement à un niveau tel qu’il pourrait compromettre leur capacité à rebondir dans un contexte plus porteur. Il faudra en effet consacrer plus de cash flow à la charge de la dette ou à son remboursement.

Le débat autour de la nécessité de renforcer les fonds propres des entreprises n’a jamais été autant d’actualité qu’aujourd’hui. Se pose donc la question de la meilleure façon d’orienter l’épargne considérable des Français vers ce qu’on nomme « l’économie réelle » dans un contexte durable de taux d’intérêt qui tendent vers zéro et qui donc ne rémunèrent plus l’épargne déposée sur les comptes bancaires ou autres livrets d’épargne.

Changement de méthode !

Le premier réflexe qui surgit, comme souvent en France, c’est de penser à la création d’un nouveau produit d’épargne qui comporterait des avantages fiscaux. Un PEA bis, un produit d’assurance-vie revisité ? 

Force est de constater que, malgré l’innovation financière et fiscale dont ont fait preuve nos experts et dirigeants politiques au cours des dernières décennies, l’appétit des Français pour l’épargne dite risquée (la bourse) est resté limité (il y aurait moins de 8% de petits porteurs en France).

Faut-il se résoudre à cette sorte de fatalité qui voudrait que les Français soient rétifs à l’investissement boursier ou plutôt se dire qu’il faut changer radicalement de méthode pour les inciter à être plus audacieux ? 

Le Conseil d'Ismo

Chez Ismo nous avons fait le pari de cette seconde voie. 

Nul besoin d’inventer un nouveau produit, un nouveau cadre fiscal , tout existe déjà ! 

Le sujet central c’est d’inscrire ces produits dans le quotidien des gens en utilisant les nouveaux usages numériques et en faisant preuve de pédagogie pour inciter les Français à s’approprier des notions économiques et pratiques d’épargne financière qui leur paraissent obscures.

Avec Ismo, à chaque fois que la carte bancaire est utilisée pour une dépense de consommation, l’utilisateur de l’application numérique investit sur les marchés financiers dans un cadre sécurisé. Progressivement, au quotidien, au rythme de ses dépenses de consommation, l’utilisateur de l’application investit en bourse donc auprès des entreprises de l’économie réelle. Quoi de plus simple ?

Arrêtons de créer des machines à gaz, faisons simple ! Vive Ismo 🙌

Eric Le BrusqFounder, Managing Director, Ismo