Blog

D’après Statista, la pénurie de gaz et globalement d’hydrocarbures est un coup dur pour le programme global de sortie du charbon et de réduction des gaz à effet de serre contenu dans l’accord de Paris de 2015. Face à cette situation, la Chine, pourtant signataire de l’accord et plus gros pollueur de la planète, a décidé de construire ou de lancer des programmes de construction de 238 nouvelles centrales à charbon qui produiront à terme 260 mille mégawatts. Cela représente la moitié du nombre des centrales à charbon en projet dans le monde faisant de la Chine le principal pays investissant encore dans le charbon.

la_chine_retourne_au_charbon_ismo_actualites-blog

Source : Statista

Fin septembre, le pays, en froid avec l’Australie depuis quelques années, a en catimini donné le droit d’utiliser le charbon australien bloqué en douane depuis plus d’un an. Rappelons que le pays importe près de 200 millions de tonnes de charbon chaque année. Avec ce genre de politique, comment atteindre l’objectif de réduction des gaz à effet de serre de 40% d’ici 2035 comme prévu dans l’accord ?