Blog

« Investir dans 1000 actions est moins risqué que d’investir dans une action ! » Ce mantra que l’on répète chez Ismo est la conclusion de la théorie moderne du portefeuille d’Harry Markowitz.

Mais qui est Harry Markowitz ?

Né en 1927 à Chicago, Harry Markowitz est l’auteur de la théorie moderne du portefeuille, théorie appliquée encore aujourd’hui dans le monde de la finance pour définir le portefeuille le plus rentable pour un niveau de risque donné. Ses travaux ont été reconnus comme la première tentative de théorisation de la gestion financière. Le modèle qu’il établit suggère de s’appuyer sur des critères statistiques et de diversification pour sélectionner les titres boursiers qui composent un portefeuille et ainsi créer le « portefeuille optimal ». Il reçoit pour ses recherches le prix de théorie John-von-Neurmann en 1989 et est lauréat du prix Nobel d’économie en 1990.

La théorie moderne du portefeuille

Markowitz se place dans l’hypothèse où :

  • les marchés financiers sont efficients (information parfaite)
  • les acteurs de ces marchés sont rationnels, c’est-à-dire averse au risque. Certains seront disposés à prendre de plus grands risques en échange de rendements attendus plus élevés.

Selon sa théorie, un portefeuille composé de plusieurs titres est moins risqué qu’un portefeuille composé d’un seul titre, même si celui-ci est le moins risqué de tous. Cela permet à l’investisseur d’optimiser la composition de son portefeuille en tenant compte du risque et du rendement de chaque placement afin d’obtenir le meilleur rendement possible pour un niveau de risque déterminé du portefeuille. C’est de cette façon que sont fabriqués les fonds Ismo Prudent, Ismo Balanced et Ismo Dynamic, à partir d’un niveau de risque déterminé pour chacun. Markowitz a donc défini le « portefeuille efficient » comme étant le portefeuille le plus rentable pour un niveau de risque donné. Les investisseurs n’aiment pas le risque – mais sont disposés à prendre de plus grands risques en échange de rendements plus élevés. L’équilibre risque/rendement que l’on tolère est propre à chacun. En possédant des titres qui ne sont que pas ou peu corrélés et donc en diversifiant ses placements, l’investisseur obtient la même espérance de rendement avec une volatilité du portefeuille diminuée.

Qu’est ce qu’un Tracker ou ETF ?

Un ETF est un fond qui « track », c’est-à-dire qui réplique à la hausse comme à la baisse, la performance d’un indice boursier. Il présente également l’intérêt d’être coté en Bourse (ETF signifie Exchange traded fund) ce qui permet de suivre son évolution, en temps réel sur les marchés boursiers.

Mais alors quelle différence avec les fonds d’investissement habituellement proposés ?

La plupart des fonds d’investissement proposés à la commercialisation, sont des fonds dits de « gestion active » : les investisseurs particuliers délèguent alors la gestion d’un portefeuille d’actifs (actions ou obligations) à un gérant. Celui-ci va construire et gérer le portefeuille pour le compte de ses clients : il peut en changer la composition, améliorer l’allocation de chaque classes d’actifs et des actifs en fonction de leur performance ou de leur potentiel de performance.

Dans le cas des ETF, on est dans ce que l’on appelle une « gestion passive » des actifs. Le gérant n’a qu’un rôle limité : il va construire son portefeuille en répliquant tout simplement la composition et l’allocation de l’indice qu’il va suivre. Ainsi un ETF CAC 40 est composé des mêmes 40 actions que l’indice CAC 40 et l’allocation par action correspond au poids de chacune des actions dans le calcul de l’indice.

Pourquoi investir dans ce type de produit financier ?

Il faut savoir que les indices boursiers ne sont pas négociables en tant que tels sur les marchés financiers : ce sont des indicateurs qui ont pour objectif de montrer l’évolution globale des paniers de titres qui les composent.

En tant que particulier, pour disposer d’un portefeuille de titres dont l’évolution suit la performance de l’indice CAC 40 par exemple, il vous faudrait acheter les 40 actions des entreprises qui le composent dans les mêmes proportions. Or, si vous achetez un ETF, vous n’achetez qu’un seul produit, coté en bourse. La transaction est donc beaucoup plus simple et son évolution facile à suivre.

Aujourd’hui, il existe des ETF sur la plupart des indices boursiers mondiaux. C’est donc un outil souvent utilisé pour diversifier les portefeuilles. Ces outils permettent une diversification (qui permet de diminuer le risque) en termes d’actifs détenus mais aussi géographique : grâce aux ETF, il est dorénavant très simple d’être exposé au marchés actions Chinois ou Coréen.

Le dernier intérêt des ETF, et non des moindres, et son faible coût : le travail du gérant étant simplifié, les frais de gestion supportés par le client en sont considérablement diminués.

Dans le cadre de sa gestion d’actifs, Ismo a choisi de vous proposer des fonds d’investissement composés exclusivement d’ETFs : c’est ce qui nous permet de vous offrir des produits d’investissement performants et à moindre coût. Pour sa sélection, Ismo privilégie ceux bénéficiant du label ISR.